Orchids & Rags

The Storm Makers

Et voilà. D’ici quelques temps, notre premier album sera enfin disponible. Un an de travail, de sueur, de riffs, de rythmes et de sang. 

image

En attendant, vous pouvez nous suivre ici :

https://www.facebook.com/TheStormMakers

https://thestormmakers.bandcamp.com/

http://instagram.com/thestormmakers

image

(Source: nonormynolife)

(Source: redmeatheart-hq)

Me, Myself & I. => Bla bla bla… <=

image

Le plus chiant dans le fait de ne plus être étudiante et de devenir adulte, c’est de ne plus avoir vraiment d’amis. Je n’ai pourtant que 23 ans mais j’ai parfois l’impression d’être un vieux débris.

Je sais que je ne dois pas me plaindre car c’est aussi un choix de ne pas voir beaucoup de monde. Je suis vite saoulée par la foule, le monde, les soirées, les sourires hypocrites et les formules de politesse toute faites. J’ai horreur de me sentir obligée d’aller quelque part, de me dire que je vais passer 30 minutes dans le métro toulousain et 20 minutes dans un bus bondé avec un pervers collé à mon dos. ça me gonfle de rester tant de temps à tel RDV pour ne pas donner l’impression que je suis impolie en partant trop vite ou pour ne pas vexer la personne en face. Puis de toute façon, je suis vite submergée par cette envie de rentrer chez moi pour être seule, pour faire de la musique, pour écrire, pour regarder la saison 4 de The Walking Dead pour la 15ième fois, pour ne plus avoir à parler. 

Alors au fond où est le problème ?

C’est vrai, j’aime beaucoup la solitude et je ne suis pas le genre de personne très sociable ; mais parfois, faire des sortis avec un groupe d’amis me manque.

 Dans l’idéal j’aimerais que ma meilleure amie soit sur Toulouse avec moi et que l’on se voit régulièrement, mais ça n’est pas le cas ; et me faire de nouveaux amis est une chose assez compliquée pour moi. Pourquoi ? J’ai besoin de me sentir à ma place et libre là où je suis et avec qui je suis. Et peu de personnes me donnent cette sensation. 

.